Témoignages

Revue de presse « Bpifrance monte dans la plate-forme de prêts en ligne Lendix »

La banque publique a réalisé son premier investissement via la plate-forme française de prêts aux PME. L’arrivée du Fonds européen d’investissement sur Lendix est attendue.

Lendix franchit une nouvelle étape dans sa jeune histoire. Le site de « crowdlending » français créé en 2014 a annoncé lundi que bpifrance a réalisé son premier investissement via sa plate-forme. Ce qui marque une première pour la première plate-forme française de prêts aux PME : « Nous avions jusqu’alors des investissements de particuliers et des investisseurs institutionnels privés, explique Olivier Goy, le président et fondateur de Lendix, qui permet aux entreprises d’emprunter directement auprès de prêteurs particuliers et institutionnels, sans passer par les banques.

« Nous sommes aujourd’hui rejoints par deux investisseurs institutionnels publics », précise-t-il. Outre bpifrance, le Fonds européen d’investissement (FEI), filiale de la Banque européenne d’investissement (BEI), doit en effet lui aussi prêter via Lendix. « C’est une vraie bonne nouvelle pour nous, se réjouit Olivier Goy. Ces deux investisseurs montrent l’exemple, car ils sont réputés très exigeants, en raison d’un processus de sélection long et poussé. Cela nous aidera à convaincre d’autres investisseurs institutionnels, c’est un vrai pouvoir d’entraînement. »

Plus de 70 millions de prêts aux TPE et PME

Aux côtés d’autres investisseurs privés – dont notamment les assureurs CNP Assurances, Groupama, Matmut ou AG2R La Mondiale -, bpifrance souscrit à un fonds de co-financement associé à Lendix. Ce véhicule complète un véhicule de première génération, ce qui portera à 116 millions d’euros les montants apportés par des institutionnels via la plate-forme de prêt. Des capitaux qui, ajoutés aux investissements réalisés par des particuliers, seront prêtés, pour l’année 2017, à des TPE et des PME françaises, mais aussi à des entreprises en Espagne ou en Italie – deux pays dans lesquels Lendix s’est récemment implanté . L’arrivée de bpifrance « nous permet aussi de financer une plus grande diversité d’entreprises », souligne Olivier Goy.

Lorsqu’un projet en mis en ligne sur la plate-forme, 51% du prêt est au préalable souscrit par les investisseurs institutionnels. Celui-ci est ensuite ouvert aux prêteurs particuliers, qui peuvent investir entre 20 et 2.000 euros. Si les particuliers ne financent pas l’intégralité de la somme restante, elle est automatiquement complétée par les investisseurs institutionnels. Depuis avril 2015, Lendix a déjà réalisé 70 millions d’euros de prêts pour plus de 200 projets de développement d’entreprises de tous secteurs.

Source : Jérémy BRUNO – Les Échos

Connexion
Partenaires privilégiés
Acteurs du marché
L’AFDCC en région