L’observatoire des délais de paiement était présidé depuis 2010 par Jean-Hervé LORENZI. En octobre 2014, ce dernier a démissionné de la présidence pour signifier son impuissance à faire évoluer les pratiques. “Il est inacceptable que le non- paiement ponctuel des factures continue de tuer les entreprises” indique Pierre Pelouzet, médiateur interentreprises !

L’AFDCC, CODINF et CGI qui participaient à l’observatoire ont décidé d’organiser une table ronde pour montrer aux politiques leur volonté de voir perdurer cette institution qui permet de mesurer les évolutions tous secteurs confondus et d’être force de propositions vis-à-vis des politiques.

Les défaillances des entreprises de moins de 50  salariés ont continué leur progression en 2014 de près de 7%. Par ailleurs, on sait tous que 50% des défaillances ont pour cause principale les retards de paiement qui provoquent les problèmes de trésorerie et conduisent à la cessation de paiement.

Les organisateurs de cette manifestation entendaient donc montrer qu’il conviendrait de positionner ce sujet comme une véritable cause nationale.

Il convient donc de libérer au plus vite la trésorerie confisquée dans les retards de paiement. La LME avait permis de libérer 9 M9  d’euros de trésorerie pour les PME. On peut estimer que ce sont 10 à 15 M9 de trésorerie qui sont bloqués actuellement à cause des retards de paiement.

Où en sommes-nous au 1er trimestre 2015 ?

Voici une présentation sommaire des résultats des enquêtes réalisées par CODINF, AFDCC, CGI sur ce sujet (présentations détaillées disponibles auprès de ces structures).

Ces documents sont réservés aux adhérents AFDCC. Pour visualiser les liens de téléchargement, vous devez être identifié.

Si vous n’êtes pas encore adhérent, cliquez ici.

Vous devez être membre pour consulter la suite...