Interview : Revalorisons le métier de Chargé de Recouvrement

La profession de Chargé de Recouvrement reste victime de stéréotype daté mais tenace.
Ne nous leurrons pas, les pratiques à la limite de la légalité ou du moins de la moralité de certaines sociétés ont bel et bien existé. Heureusement, elles tendent à disparaître du paysage, la profession ayant donné un grand coup de balai dans ses effectifs pour éliminer les indésirables.

Le Chargé de Recouvrement est un métier indispensable. Pour reprendre notre article : Chargé de recouvrement, le mal-aimé !, le marché de l’emploi ne s’y trompe d’ailleurs pas puisque la profession a le vent en poupe, les profils experts sont recherchés et les rémunérations en hausse.

CreditJob a le projet de participer à la revalorisation de cette profession et améliorer l’attractivité du métier.

Il est temps que les jeunes prennent conscience de tout le potentiel qu’offrent les carrières dans le domaine du recouvrement qui valorisent l’expérience, permettent des évolutions professionnelles rapides. Les jeunes générations sont à la recherche d’activités stimulantes, porteuses de sens, et de qualité de vie.
Chargé de Recouvrement est un métier qui a du sens : accompagner chaque problématique vers un happy end.
En bénéficiant de l’automatisation des processus les moins porteurs de valeur ajoutée, les chargés de recouvrement nouvelles générations sont des experts, accompagnent les opérationnels, déploient leur savoir-faire.

Il y a une montée en gamme de la fonction vers des tâches plus valorisantes et porteuses de sens et de reconnaissance.

Nous sommes donc allés à la rencontre de Mme. Elisabeth BLOUIN, Responsable de Développement commercial  au sein de l’AFDCC.

1/ Bonjour, pouvez-vous nous en dire un peu plus sur vous et votre fonction au sein de l’AFDCC ?

Bonjour, je suis Responsable de formation au sein de l’AFDCC (Association Française des Credit Managers et Conseils). L’offre de formation au sein de l’AFDCC représente 55 % du chiffre d’affaires.
L’AFDCC propose :

  • Des formations continues (formations en inter et en intra) sur les métiers du Credit Management. Nous les actualisons en permanence en fonction des évolutions techniques et législatives liées à la profession. Nos formations du catalogue s’adaptent aux besoins du marché de l’emploi et tente de proposer des formations innovantes.
  • Plusieurs formation diplômantes : La formation chargé de recouvrement est la première formation que nous avons mis en place en 2001 – Mon expérience dans la formation avec le titre de chargé de recouvrement a démarré en 2003. Le succès auprès des entreprises a été immédiat. A titre d’exemple, nous avons toujours plus d’entreprises qui souhaitent accueillir des collaborateurs en contrat de professionnalisation que de candidats.
  • Depuis différents titres (inscrits au RNCP) ont vu le jour : Le titre de niveau IV (agent de recouvrement), de Niveau III (chargé de recouvrement), de Niveau II (Analyste credit) et de niveau I – Master credit management. Nous sommes les seuls à posséder une filière « diplômante » complète sur le poste client. L’objet de ces formations est de développer la professionnalisation de la filière des métiers du Credit Management.

2/ Quelles sont les évolution de carrière possible pour les Chargés de Recouvrement ?

Le Titre de « chargé de recouvrement niveau III » est la base pour évoluer vers un poste d’analyste credit,  responsable d’équipe recouvrement ou assistant juridique. La formation comporte des domaines tels que la finance (prévention et analyse du risque clients) et le juridique (créances civiles et commerciales). En fin de parcours les personnes formées sont capables d’analyser un bilan, de déterminer une ligne de crédit ou encore faire une injonction de payer. Le taux de placement en est pratiquement de 100 %.

3/ Comment avez-vous vu le métier de Chargé de Recouvrement évoluer ces dernières années ? Surtout avec les digitalisation ?

Depuis la création du titre en 2001, les demandes de chargés de recouvrement, sont de plus en plus fortes. La crise de 2008 a accentué ce phénomène avec un nombre constant de défaillance d’entreprises, il est demandé aux chargés de recouvrement de recouvrer de plus en plus vite les créances. La digitalisation a permis de raccourcir les échanges clients/fournisseurs, ce qui permet dorénavant d’adapter la relance téléphonique soit sur la non qualité administrative interne soit sur le retard volontaire du client.  En effet, tout peut se traiter en ligne ce qui permet aux chargés de recouvrement de faire du qualitatif et non du quantitatif

4/ Commet pensez-vous que le métier va encore se transformer, quels sont les enjeux de demain ?

Le chargé de recouvrement devra relancer de plus en plus,  c’est un vrai métier de communication.
Le recouvrement est un facteur important de détection des dysfonctionnements de l’entreprise dans sa gestion d’élaboration et d’envoi des factures.
Grace aux nouvelles technologies, telles que l’intelligence artificielle, la blockchain et l’open data, les entreprises pourront mieux cibler leurs actions afin d’établir une stratégie plus efficace dans leur recouvrement

5/ Quelles sont les qualités essentielles d’un bon Chargé de Recouvrement ?

  • Goût pour les chiffres
  • Goût du challenge
  • Bon relationnel
  • Avoir l’esprit d’équipe
  • Sensibilité commerciale alliée à une bonne autonomie
  • Dynamisme, pugnacité

6/ Est-ce une profession en mouvement ?

« Vendre c’est bien, encaisser c’est mieux » Cette phrase résume à elle seule tout l’importance du métier.
Ce poste est l’un des éléments clé de l’entreprise car il permet à cette dernière de mieux gérer sa trésorerie, donc ses investissements, ses frais bancaires et sa pérennité. Les chargés de recouvrement deviennent de plus en plus performants en utilisant les technologies digitales.

7/ En quoi le métier de Chargé de Recouvrement est-il intéressant pour un profil junior ?

C’est un métier très relationnel, très passionnant quand on aime les chiffres, le challenge et le sens du résultat ainsi que le contact humain. Les offres sur le marché sont conséquentes et les salaires sont souvent très intéressants.

8/ Notez-vous une évolution de la rémunération et des attentes des entreprises ?

Un bon chargé de recouvrement formé aux bonnes méthodes peut avoir un salaire très intéressant. Les entreprises ont pris conscience de l’importance du métier et ainsi valorisent les compétences pour faire évoluer ces chargés de recouvrement.

Un grand merci à Elisabeth pour le temps qu’elle m’a consacré.

Vous êtes Chargé de Recouvrement en poste ou plus en poste…Peu importe. Nous avons envie de vous donner la parole.
Je vous invite à me contacter pour nous parler de votre quotidien, de votre vision du métier…

Source : CreditJob