« Name and shame », l’art de piquer les entreprises

Emmanuel Macron cherche à faire pression sur les entreprises pour qu’elles investissent et embauchent… tout en sortant des figures imposées (et inefficaces) du passé.

Est-ce à bas bruit que l’on fait bouger les entreprises ? Discrètement, deux mesures viennent d’être adoptées à l’Assemblée nationale, destinées à renouveler l’art de faire pression sur les entreprises. Un amendement à la loi Pacte de Bruno Le Maire renforce le « name and shame » pour celles qui ne respectent par les délais de paiement à leurs fournisseurs. Les entreprises sanctionnées pourront ainsi voir leur nom publié dans la presse…

Source : Cécile CORNUDET – Les Échos – Lire la suite