PERFORMANCE DU CREDIT MANAGEMENT : DIGITAL DASHBOARD & INDICATEURS

Les étudiants en Master en Credit Management que nous formons doivent produire un mémoire à l’issue de leur cursus. Vous trouverez ci-dessous un article rédigé par l’un des récents diplômés et par un professeur du Master. Pour en savoir plus sur le Master en Credit Management AFDCC / IAE-IGR de Rennes : cliquez ici.

 

Avec un DSO toujours en hausse, 66 jours pour 2018 et 67 jours pour 2019 selon Euler-Hermes, la direction financière et les équipes de Credit Management recherchent de nouveaux outils de pilotage et des pistes d’amélioration de la performance.

Dans le cadre du développement international et du benchmark réalisé au sein du Master 2 Credit Management – AFDCC / IGR avec un mémoire dédié au pilotage des grands groupes et de la performance, nous constatons l’émergence de nouveaux outils digitaux, Dashboards et applications mobiles. La démarche AGILE intervient en support et vise à faciliter l’appropriation des indicateurs de performance, ainsi que le développement de la culture cash.

Le credit manager joue un rôle clef pour créer les conditions d’un vrai cercle vertueux, en fédérant les équipes pour améliorer l’ensemble du cycle « order to cash ».

En sa qualité de business Partner, le credit manager, peut apporter son savoir-faire sur la prospection commerciale et participer au « design » des indicateurs de performance. Dans la gestion après-vente des contrats, il dispose également de nombreux outils tant administratifs que légaux pour faire respecter les délais de paiement. Il peut créer les conditions d’un vrai cercle vertueux pour son entreprise en mettant en place une culture cash. A ce titre, il possède de nombreux indicateurs-clés de performance (KPIs) pour piloter ce projet.

Dans cet article, au-delà des indicateurs spécifiques au risque pays, nous avons choisi de nous focaliser sur les KPIs déterminants (non exhaustifs) dans un contexte international : le DSO export ; le taux de sécurisation du chiffre d’affaires (CA) à l’export via le credit documentaire (Credoc) ou la stand-by letter of credit (SBLC) ; Le taux d’impayés; Le taux de CA sous garanties; le taux d’efficacité du Credoc, etc. Il ne s’agit pas ici de faire un développement sur ces indicateurs en tant que tels mais davantage de voir comment on peut les construire de façon collaborative en association avec les opérationnels.

Une bonne gestion des activités de credit management à l’international ne saurait se priver des avancées technologiques en termes de méthodes, de processus et d’outils. Dans ce contexte, comment matérialiser les KPIs et les rendre plus parlants pour le credit manager et ses collaborateurs?

L’utilisation de Digital Dashboards ou tableaux de bord digitaux réalisés sur base de la méthode Agile est une des réponses à cette interrogation. A l’heure de la transformation digitale, il est devenu stratégique de transformer les données en possession de l’entreprise en informations pertinentes. Il est aussi capital d’associer les collaborateurs à la sélection des indicateurs pertinents, proches du core-business et qui figureront sur le tableau de bord digital. Cette association n’est pas antinomique, bien au contraire, et elle est un véritable levier d’efficacité opérationnelle. Cet outil peut être déployé dans tous les secteurs de l’entreprise. Ainsi, il peut permettre le partage d’informations pertinentes entre les différentes équipes du credit management, de la direction financière, voire de l’entreprise. A ce titre, il représente pour le credit manager un moyen d’apprécier les indicateurs relatifs au risque client, à la gestion des contrats, à la facturation et à la performance du recouvrement. En d’autres termes, le Digital Dashboard lui donne l’accès aux KPIs du cycle order-to-cash basés sur les données collectées et agrégées.

Concernant son activité à l’international, le digital Dashboard peut lui fournir les éléments d’une prise de décision adaptée. En plus d’être collaboratif, l’un des avantages de cet outil est de permettre une représentation visuelle soignée des données (choix du type de graphique adapté pour chaque KPI par exemple). En conclusion, le tableau de bord digital conçu en méthode agile constitue un moyen de concilier l’humain et le digital dans une optique de performance. Il existe sur le marché de nombreux éditeurs de progiciels dotés d’intérêts qui apportent des solutions innovantes. C’est le cas de CASHSTORY, CASHFORCE, ELOFICASH… présentés lors de la session management de projet & innovations au sein du Master 2 Credit Management.

Article rédigé par :
Sadissou LAMINE, Cash & Credit Manager, Master 2 Credit Management AFDCC – IGR Rennes
Philippe HELAINE, FINServices, Associé Gérant, Intervenant Master 2 Credit Management AFDCC – IGR Rennes – Management de projet & innovations